Ceux qui vont mieux par Sébastien Barrier / Notre avis

Ceux qui vont mieux ,  par Sébastien Barrier

Notre avis sur le spectacle

Il est de ces spectacles dans lesquels on plonge comme dans un bon roman qui vous prend dès la première page et que vous lisez d’une traite, tant il vous fascine, pour ne le refermer qu’à la dernière page, avec ce sentiment de bien-être, avec ce sentiment d’être allé au bout d’une belle expérience de partage et d’en ressortir grandi !

En résidence début février au Théâtre du Blavet à Inzinzac-Lochrist, Sébastien Barrier présentait sa nouvelle création Ceux qui vont mieux, ce vendredi 5 février 2021, devant un public de professionnels, l’occasion pour l’artiste de confronter son oeuvre au public.

A la fois clown (sans nez rouge), conteur, chanteur, comédien, … Sébastien Barrier nous entraîne avec une palpitante frénésie, au coeur de l’histoire de ses héros et des moments forts de sa vie : toutes ces personnes proches, ou plus lointaines, qui l’ont marqué au cours de sa vie ; il y a  son père qui aurait dû être curé mais qui ne l’est pas ; il y a un curé de l’église Sainte Mélaine à Morlaix, le poète Georges Perros pour lequel il réalise une performance dans les rues de Douarnenez, ou encore les deux musiciens du groupe de post-punk britannique Sleaford Mods …

Mais qu’est-ce que tous ces héros parfois aux antipodes ont en commun ? Est-ce le fait d’être confrontés pour la plupart à l’art de la prise de parole, « seuls » en scène devant un public ?

L’artiste nous emmène dans l’univers de tous ces personnages ; il nous raconte ces anecdotes qui font d’eux ses Héros , et il le fait avec beaucoup d’humour, passant de l’un à l’autre avec une fluidité surprenante en jouant avec les mots et sonorités de la langue française : un maniement des mots qui nous entraîne et nous hypnotise, comme les paroles d’une chanson tantôt poétique, tantôt crue, mais toujours savamment manipulée. Sébastien Barrier nous présente l’un après l’autre ses héros, qui vont mieux, et ses rencontres fortuites (ou pas), sous le ton de la confidence, nous invitant ainsi à entrer au coeur de son intimité.

Le spectacle -qui pour l’artiste n’est pas un spectacle mais plutôt une cérémonie-  est un savant mariage des genres ! La vidéo est omniprésente dans le spectacle : des tranches de vie pour présenter ses héros, des micro-trottoirs avec les passants surpris par la démarche de l’artiste, des musiciens punks en scène, une conversation avec le malade qu’il accompagne à l’hôpital de Charcot …

Sébastien Barrier se fait passerelle entre la vidéo qu’il interpelle, qu’il complète, et le public dans la salle, si bien que, par ce jeu interactif le spectateur se sent en immersion avec le spectacle.

Seul en scène, l’artiste subjugue son public !

par Valérie, février 2021

Sébastien Barrier et son fils, également présent dans l’une des vidéos du spectacle

Le spectacle sera programmé au tout début de la saison culturelle 2021-2022 de Trio…S, Scène de territoire pour les arts de la piste (Hennebont , Inzinzac-Lochrist)

Ceux qui vont mieux
Nouvelle création avec, de et par Sébastien Barrier
Collaborateurs artistiques et techniques (son, lumière, vidéo) : Félix Mirabel et Jérôme Teurtrie
Construction décor :  Ateliers du Grand T 

Age conseillé :  public ados/ adultes
(Toutefois l’artiste nous confiera, qu’il est possible d’adapter le spectacle pour le jeune public)

 

Avis clients

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.